Pourquoi construire sa maison ?

La forme d’habitat idéale

Construire sa maison, c’est choisir un terrain et établir les plans de l’habitation de ses rêves. Le futur propriétaire peut alors construire une maison qui lui ressemble : un espace personnalisé et unique.

Réalisés sur mesure, l’agencement et l’ergonomie de la maison sont conçus selon les envies du demandeur. Cela permet d’adapter son lieu de vie aux besoins de sa famille, tout en respectant son budget.

La qualité de la construction 

Construire sa maison permet d’obtenir de meilleures performances techniques que celles d’une maison ancienne et d’utiliser des technologies efficaces en termes d’isolement phonique et thermique.

De plus, le propriétaire n’aura pas à effectuer de travaux sur le court terme puisqu’il bénéficie des garanties biennales et décennales. Le constructeur est en effet responsable de la qualité des travaux. Le propriétaire est donc assuré de bénéficier d’un logement fonctionnel pour les années à venir.

Durabilité et économies à la clé

Construire sa maison, c’est avoir la possibilité d’opter pour un Bâtiment Basse Consommation (BBC). Dès lors, grâce à son isolation, son étanchéité à l’air et ses équipements de chauffage et de production d’eau chaude, la construction sera deux à trois fois plus économe qu’une maison de base. Ainsi, même si la construction écologique revient plus cher au départ, la consommation d’énergie en est amoindrie. Cela permettra donc la réalisation d’économies pour le propriétaire ainsi que la valorisation de son patrimoine. 

Opter pour le vert permet également de bénéficier de prêts et de crédits d’impôts intéressants mais aussi de prolonger certaines aides. Ainsi, le propriétaire de la maison pourra bénéficier d’un Prêt à Taux Zéro s’il construit en BBC. De même, s’il équipe sa maison d’équipements écologiques, il pourra bénéficier d’un crédit d’impôt échelonné de 13 à 45% du prix des équipements, pour un montant plafonné à 8.000 euros pour une personne seule et à 16.000 pour un couple plus majoration de 400 euros par enfant à charge.

Enfin, notons qu’opter pour le neuf permet de bénéficier de frais de notaire trois fois moins élevés que pour un logement ancien.

La sécurité du crédit 

Lors de la souscription d’un crédit pour la réalisation d’une construction, les établissements financiers exigent la souscription d’une assurance décès-invalidité. Cette dernière prend le relais des remboursements de façon totale ou partielle, palliant ainsi les aléas de la vie. Les héritiers du souscripteur sont alors protégés.

L’exonération de taxe foncière 

Les constructions nouvelles bénéficient d’une exonération de taxe foncière pour les deux premières années. Pour en bénéficier, le propriétaire doit déposer, dans les 90 jours qui suivent l’achèvement de la construction, une demande auprès du centre des impôts fonciers du lieu de situation du bien ou auprès du bureau du cadastre.

Depuis 2005, cette exonération peut être prolongée de cinq ans  supplémentaires si la construction respecte les normes BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Faire construire, c’est rentable 

L’immobilier est un placement, une valeur refuge qui constitue un patrimoine solide et durable. Ce dernier peut d’ailleurs devenir tant une garantie pour la retraite qu’un capital pour ses héritiers. C’est donc une forme d’épargne adaptée pour préparer son avenir.

Une fois le crédit remboursé, le propriétaire de la maison ne paie plus pour se loger. Il dégage alors des ressources complémentaires et augmente donc son pouvoir d’achat.

Enfin, si le propriétaire veut acquérir une nouvelle maison, l’emprunt lui sera facilité car il disposera déjà d’un patrimoine personnel important. La revente de sa maison pourra également lui permettre de se passer d’un crédit.

La réalisation d’une plus-value  

Si la construction réalisée constitue la résidence principale de son propriétaire, elle est alors exonérée d'imposition sur la plus-value à la vente.

Par ailleurs, si le propriétaire possède la construction depuis au moins trente ans, sa revente est exonérée de taxation sur la plus-value, que la maison soit louée ou qu’elle constitue sa résidence secondaire.