Investissement de loisir

Investissements Locatifs Saisonniers: optimisez votre retour sur investissement et dynamisez votre portefeuille.

Interview avec Nicolas VIALE, responsable de NICE PROPERTIES - Immobilier Neuf

Au cœur de la crise financière et à l’heure où le placement-pierre est redevenu une valeur refuge pour beaucoup d’investisseurs nationaux et internationaux, quelle elle est le format de location le plus dynamique ?

Sans aucun doute c’est celui de la location meublée saisonnière. Cette option est généralement peu connue et peu utilisée par les investisseurs immobiliers qui préfèrent généralement la stabilité que représente le revenu régulier d’une location longue durée par rapport à une location saisonnière, cependant cette dernière option est encore aujourd’hui un terrain de jeu plein de promesses pour les investisseurs bien conseillés.

Pourriez-vous être plus spécifique ?

Bien sûr. Tout d’abord je pense que tout le monde aura compris l’intérêt de la location meublée saisonnière dans une région radicalement tournée vers le tourisme, et cela, tout au long de l’année, été comme hiver avec des hôtels qui affichent souvent complet. Mais au-delà de ce constat, on voit se développer depuis quelques années un tourisme particulier particulièrement attiré par la location de résidences de vacances à la semaine ou au mois. Ce phénomène s’est tellement amplifié que la profession s’est peu à peu structurée pour répondre à cette demande. C’est ainsi qu’une nouvelle génération de gestionnaires est apparue sur le marché offrant ces services de locations saisonnières, d’administrateur privé, professions plus communément connues outre atlantique sous le nom de rental agents et property managers.

Quelles sont les motivations et attentes des clients attirés par la location saisonnière par rapport à l’hôtellerie traditionnelle?

Principalement la liberté, celle d’avoir une grande flexibilité dans leur emploi du temps, dans le choix de leurs divertissement et dans la variété des options disponibles sans pour cela se limiter aux choix et services proposés généralement par les hôtels. Ensuite il y a l’aspect financier. Une semaine de location dans un appartement meublé coûtera généralement moins cher qu’une semaine dans un hôtel, il arrive même que plusieurs couples d’amis louent un grand appartement de standing pour en partager le coût. Enfin il y a le phénomène de mode et de style de vie, car ceci est souvent l’occasion pour les locataires de vivre le temps de leurs vacances dans un appartement et un environnement hors normes, pour un prix inférieur à un séjour traditionnel dans un hôtel.

Quels avantages cette formule représente pour les propriétaires ?

Ils sont divers et variés. Tout d’abord le propriétaire garde un contrôle total de son bien immobilier vu qu’il s’engage sur des périodes de locations très courtes. Ensuite le risque d’impayé est nul compte tenu du fait que généralement les appartements sont réservés et payes des mois à l’avance. De plus les prix de location sont beaucoup plus élevés que pour une location longue durée (vide ou meublée) et tout cela cumulé permet de générer un revenu maximum pour une occupation limitée dans le temps. Il n’est pas rare si l’appartement est bien situé et bien administré, de voir des propriétaires générer un retour sur investissement (hors frais de financement bancaire le cas échéant) de 8 à 12% nets par an… ce qui représente une réelle différence par rapport aux 4 à 5% annuels que l’on peut espérer d’une location longue durée. D’autres avantages fiscaux notamment liées aux frais de gestion et a un éventuel financement peuvent s’ajouter, et donc vous permettre de dynamiser votre investissement et votre portefeuille immobilier.

Quels sont les risques éventuels ?

Ils sont principalement liés à une gestion passive ou laxiste. C’est pour cela qu’il faut accorder une grande importance au choix des professionnels que vous allez sélectionner pour vous aider à trouver des locataires, autant que ceux que vous retiendrez pour administrer l’appartement et pourvoir les services nécessaires au confort des locataires et à la maintenance de l’appartement.

Comment se prémunir par rapport à cela ?

Tout d’abord bien réfléchir à votre projet et établir une stratégie bien définie avec l’agent immobilier qui vous assistera dans votre démarche. Ne rien négliger : l’adresse, la proximité des commerces, restaurants et plages, l’exposition, une terrasse, une vue sont autant d’éléments qui retiendront l’attention d’un locataire potentiel le moment venu. Ensuite choisir un administrateur dont la location saisonnière est la spécialité, et ne pas hésiter à lui demander des références ainsi que des simulations de rentabilité locatives, ce sera pour lui un gage de votre sérieux et de votre détermination. Enfin le moment venu n’hésitez pas à décorer finement votre appartement et à le doter de tout le confort et la technologie nécessaire, il est prouvé que les clients satisfaits de leur séjour reviendront l’année suivante et vous recommanderons leurs amis, ainsi d’année en année vous optimiserez le taux d’occupation et votre retour sur investissement.

Un dernier conseil ?

Oui, et un facile. La grande majorité des locataires saisonniers commencent leur recherche sur internet. Vous pouvez donc en coordination avec l’agent immobilier qui aura la charge de louer votre appartement, positionner vous-mêmes votre bien sur des sites internet spécialisés dans la location saisonnière. Les formalités sont très simples et l coût généralement très abordable. Cela vous permettra très certainement de trouver des clients directement et ainsi de générer un revenu locatif additionnel sans avoir à payer de commission pour la location.

En deux mots…

Le train de la location saisonnière est déjà en route. Cette tendance va s’accentuer dans le futur pour devenir un véritable phénomène de mode et de comportement social. Diversifier aujourd’hui votre portefeuille immobilier dans des appartements meublés destinés à la location saisonnière vous permettra dynamiser vos investissements et d’augmenter les revenus de vos placements de manière spectaculaire.