Le marché de l'immobilier en 2021 sur la Côte d'Azur

 

DES TAUX QUI RESTENT ATTRACTIFS

Cependant, le marché de l’immobilier fait de la résistance face à un contexte atypique régit par les épisodes de confinement que l’on a connu. La demande reste forte, et le marché se porte encore très bien. De plus, les taux restent attractifs en 2021. Malgré le durcissement des conditions d’octroi des crédits par les banques, on note une plus grande souplesse concernant les dossiers de ceux qui avaient du mal à passer. Avec un taux d'intérêts moyen de 1,20%, toutes durées confondues, le prêt reste alors attractif et accessible malgré la situation actuelle. (source : Observatoire Crédit logement/CSA).

Pour les meilleurs dossiers, le taux est au beau fixe, voir inférieur !

Il se pourrait que les emprunteurs les plus solides se voient proposer un taux à 0,67% sur 15 ans. Il y a donc une solution à tout, même en 2021. N’hésitez donc pas à faire une simulation de prêt immobilier auprès de votre banque afin de calculer votre taux d’endettement, vos futures mensualités et la prise en charge éventuelle de frais de notaire.

 

 

L'IMMOBILIER SUR LA CÔTE D'AZUR

Vivre sur la Côte d’Azur… c’est jouir de plus de 300 jours de soleil par an, c’est profiter été comme hiver d’un climat doux et agréable. Entre mer et montagnes, les stations de ski étant accessibles en moins de 2h de route. La Riviera offre diverses activités culturelles tout le long de l’année, c’est l’un des endroits les plus plaisant à vivre. Alors que la crise fait toujours rage, le dernier rendez-vous annuel de l'OIH (Observatoire Immobilier d'Habitat) s'est tenu autour des thèmes suivants : tendances du marché immobilier azuréen au premier semestre 2020 et perspectives pour 2021.

Typologie biens immobiliers Côte d'Azur 2021

En Provence-Alpes-Côte-d'Azur, le prix moyen au m² pour les maisons est de 3 689 €, soit une hausse de 5,6 % sur un an. Depuis 2019, l'immobilier ancien rencontre un franc succès auprès des investisseurs, avec un volume de transactions en augmentation de 10,5%. Dans l’état des lieux publié par la chambre des notaires, les prix des appartements de plus de 10 ans sont en hausse.

 

En revanche, le marché du neuf a été le premier à être touché, et ses ventes et ses inscriptions ont chuté de manière significative. L'inventaire est également considérablement réduit. En termes de prix, ils ont connu un faible développement.

 

Ceux qui disent que la Covid-19 a fait chuter les prix se trompent !

 

L'immobilier fait tout son possible pour résister. Et les français savent s’adapter et faire face à cette situation. Ils mettent à profit le marché ainsi que les taux d’intérêts bas pour mener à bien leurs projets immobilier. Dans ce contexte, l’assouplissement des conditions d’octroi du crédit, autorisé mi-décembre par le Haut Conseil de Stabilité Financière, est une bonne nouvelle pour le secteur et ne peut qu’être prometteur pour vous, futurs acquéreurs ou vendeurs !